Culture et documents

Documents sonores

Culture et voyages

Culture, lettres, écriture

Ecriture, la page blanche

Culture philosophique

Cadre de vie

Société

Nouvelles
Cinq jours à Paris - par Mireille le 21/08/2016 . 18:33

Cinq jours à Paris, la capitale de ... l'horreur dans une France en folie !!!

Pourquoi sommes-nous allés à Paris ?

Commençons par le commencement. Nous habitons un tout petit village en Province dans le Sud Ouest. Nous avons acheté un studio rue du Faubourg St Honoré pour permettre à nos trois enfants de faire des études dans de bonnes conditions.
Depuis, nous louons. Cet argent nous permet de faire quelques cadeaux à nos petits enfants, lorsque les locataires paient !!!
Le bail de la dernière locataire s'est arrêté en 2014. Pourquoi ? Parce qu'elle ne payait pas son loyer. ( elle doit 28 000 €, a des dettes partout et l'agence qui aurait dû s'en occuper n'a pas fait son travail; pas même un état des lieux ). Deux ans et demi pour obtenir un dossier d'expulsion.
Nous sommes donc allés à Paris pour faire le ménage après son départ, repeindre, faire des réparations.

Tout d'abord, un voisin s'est proposé pour aller voir le studio avant notre départ. Les fenêtres étaient ouvertes, l'eau, les jours de pluie rentrait, les boiseries s'abîmaient, les persiennes avaient disparu entre autre... Nous avons envoyé les clefs. Ce voisin a pris des photos, n'a pas refermé toutes les fenêtres bien sûr car il aurait fallu revisser des poignées ... et en a profité pour mettre un canapé, un vieux canapé ! Il appartenait à la locataire et elle l'aurait soi-disant donné à ce voisin... mais il était dans notre studio !!!

Nous sommes partis pour Paris avec une petite idée de ce qu'il y avait à faire. Nous avons garé notre voiture dans un parking souterrain et nous avons voulu commencer les travaux. Mais à l'étage le voisin nous attendait. Il nous a bombardé de ses conseils pendant plus d'une heure et nous étions debout. Nous venions de faire plus de 500 km, nous sommes âgés, nous sortons tous les deux d'une opération et nous n'avons pas osé  mettre ce bavard, qui se juge indispensable à la porte.

Nous avons enfin pu dormir sur nos matelas pneumatiques et commencer les travaux le lendemain.
Il nous manquait un robinet et un fusible. Pendant que je poursuivais mes travaux de peinture, mon mari a pris le métro et est allé sur une ligne très peuplée en direction d'un bricorama... où il s'est fait voler le téléphone portable. C'était un assez haut de gamme parce qu'il nous servait à l'étranger lorsque nous voyageons. En réfléchissant il se souvient avoir été debout à côté d'une roumaine qui selon lui aurait profité d'une secousse... ???

Nous voilà au commissariat du 8 e. Nous avons été correctement reçus pour la plainte mais nous avons attendu très longtemps car il n'y avait qu'une personne pour les plaintes et de nombreux étrangers ou parisiens qui avaient perdu qui un passeport, qui de l'argent... Une personne avait été agressée !

Enfin munis de notre plainte dûment remplie et signée au commissariat parce que nous étions fatigués, nous avons voulu prendre le métro pour 3 stations. Notre fille avait passé une nuit à Paris et elle nous avait dit " prenez mes tickets, j'en ai acheté trop " !. Nous payons notre entrée, confiants, sans regarder et nous tombons sur trois contrôleurs. Nos tickets étaient des demi tarifs !!!
La femme peu amène, nous a traités comme des voyous. Nous lui avons précisé que nous n'avions pas l'intention de fraude, que nous avions pris des tickets chez notre fille sans les lire et sans remarquer que nous avions pris les tickets pour les enfants. Nous avons même montré le procès verbal du vol ( portable, carte d'identité, argent liquide ). Rien n'y a fait. Nous avons payé 66 € pour 3 stations; perdu un portable de plus de 300 €, subi une engueulade !!! Et nous étions sortis pour acheter un robinet, un fusible pour un appartement à louer... que le locataire avait sali, rendu usagé... sans le payer pendant plus de deux ans !!!

Il nous a fallu racheter un nouveau portable. Une demi journée chez " Orange " pour la carte sim , garder le même numéro, mettre une coque et pour payer " un euro " symbolique avant la facture de chaque mois. Je dois préciser que ce téléphone ne fonctionne toujours pas !!!
Découragés, fatigués, nous terminons nos travaux sans enthousiasme. Heureusement nous trouvons un nouveau locataire qui parle de repeindre ! LOL

Notre voisin montre son nez pour contrôler ! Quoi ? A quel genre de locataire nous louons !!! Il n'enlève toujours pas son canapé, demande un délai et pour ce faire ne nous rend pas les clefs !!!


Ecologie au collège - par Mireille le 26/11/2015 . 11:01

Écologie au collège

http://isa.vayssie.free.fr/


Le climat - par Guillaume le 26/11/2015 . 10:55

Ma passion : le climat

Documents sur la météo au cours des ans

Année 2004

meteo1.jpg

un printemps tres arrose.jpg

Réserves en eau, un printemps très arrosé et des réserves pour l'été. Il a beaucoup plu et les cours d'eau ont été très gonflés ce printemps ( photo DDM )

Et des réserves de neige

meteo2.jpg

pluie.jpg

une terre trop mouillée.jpg

Avril était déjà au grand sec avec seulement 20 mm de pluie et mai tout autant avec 21 mm . Le problème est que le mois de Marie est traditionnellement le plus mouillé en région Toulousaine : 77 mm  en moyenne. On le voit, autant l'année 2003 avait mal commencé, autant l'année 2004 nous trempe, sans doute même un peu trop.

terretropmouillee.jpg

lot grd froid.jpg

lesgrands moyens.jpg


Le sport - par Guillaume le 26/11/2015 . 10:54

Le sport

sport_gui.jpg


Amis - par Guillaume le 26/11/2015 . 10:53

Amitiés

depechemidi.jpg

NicoT.jpg

date.jpg


Argent et portefeuille - par Guillaume le 26/11/2015 . 10:51

Argent et portefeuille

le monde argent.jpg

doper portefeuille.jpg


Phrase du mois

Hier à Souillac : quelques gilets jaunes :
 Manu arrête tes macronneries tu ne vas pas réussir à nous endormir avec ton grand débat », signé des « gilets jaunes aveyronnais en colère ».
On y a parlé du permis à 17 ans, des ours, du manque de médecins, des écoles rurales délaissées....

Réponses mesurées du président

« Je ne suis pas sourd »

Un pays, on le redresse tous ensemble (…), on ne change pas la vie d’un pays comme ça en quelques mois »

Nécessité donc « de recréer un consensus », tout en soulignant que ce « n’est jamais l’unanimité ». « Avoir un projet au niveau de la nation, ce n’est pas faire droit à toutes les demandes »

 L’ISF, ce n’est pas un sujet entre riches et pauvres, c’est un sujet sur : est-ce qu’on veut aider nos entreprises ou pas ? » « Mais, s’il y a des mesures plus efficaces, il faut améliorer les choses », a-t-il concédé. Il a aussi rappelé qu’il voulait créer un revenu universel d’activité, un « revenu de subsistance » géré via un guichet unique des aides sociale, mais avec « des droits et des DEVOIRS ».

l’immigration faisait « partie du débat » mais que c’était « une erreur de l’aborder par l’intermédiaire du terrorisme

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne